unconsciousness

S’abandonner aux éléments et s’y fondre. S’autoriser à être une herbe couchée, et se coucher dans l’herbe. Penser à l’éclosion d’un bourgeon et s’entendre bruisser dedans. Devenir mur, sol, arbre, soleil. Respirer par des branchies, faire photosynthèse, écarter le sol pour qu’il respire.  Cette série en diptyques  où les femmes, comme autant de doubles de la photographe, gardent pour elles leur visage à couvert, chante le désir d’être au monde sans filtre ni transition. Comme une évidence où les respirations se mêlent aux souffles du vivant et aux solides ondulations du bâti, Unconsciousness est une saison qu’on aimerait prolonger, un état qu’on voudrait instaurer.

Astrid Chaffringeon